Pourquoi le mot crypté n’a aucun sens ?

Vous avez déjà surement entendu les mots crypté et cryptage. D’ailleurs il est possible que vous les utilisiez sans connaitre vraiment leur sens.

Quand on parle de quelque chose de codé, de protégé contre les lectures non autorisées, la plupart des gens utilisent le mot crypté.

Sauf que ce mot n’a absolument aucun sens et je vais vous expliquer pourquoi.

 

Un peu de cryptographie

Imaginons deux personnes, Tony et Bruce. Ils souhaitent communiquer ensemble. Ils utilisent de simples fichiers texte qu’ils s’envoient par mail.

Jusqu’ici, rien de bien compliqué.

Cependant, ils voudraient que leurs messages restent confidentiels. Au cas où une autre personne intercepterait leurs messages, cette dernière ne doit pas pouvoir lire le contenu des fichiers texte.
Ils vont donc chiffrer leurs messages à l’aide d’une clef de chiffrement.

Ayant tout les deux la clef de chiffrement, ils vont pouvoir déchiffrer les messages reçu.

Imaginons maintenant que le message soit intercepté par le méchant Thanos. Il voudrait absolument lire le contenu du message mais ne possède pas la clef de chiffrement. Il va donc devoir le décrypter.

Si crypter ne veut rien dire, décrypter existe bel et bien.

Je ne peux pas chiffrer un message sans clef. Cela reviendrait à perdre purement et simplement le contenu que l’ont souhaite protéger. Il est donc impossible de crypter.

Je ne rentre volontairement pas dans le détail des différentes méthodes et fonctionnement du chiffrement. Peut être dans un futur article 🙂

Un exemple plus parlant

Vous possédez un coffre dont le contenu doit rester confidentiel.

Ce coffre est verrouillé à l’aide d’une clef. Seule les personnes ayant l’autorisation de voir le contenu du coffre en possèdent une.

Le contenu du coffre est chiffré

 


Si vous souhaitez accéder au contenu de votre coffre, vous utilisez votre clef afin de le déverrouiller.

Vous déchiffrez le contenu du coffre

 

 


Si quelqu’un souhaite accéder à votre coffre sans posséder la clef pour le déverrouiller, il est obligé de forcer la serrure.

Il tentera de décrypter le contenu

 


Et c’est ici que crypter perd tout son sens. Vous ne pouvez pas forcer la serrure pour fermer le coffre. Le coffre deviendrait inutilisable.

Il faut savoir qu’en Anglais il existe que deux termes. Il n’y à aucune différence entre déchiffrer et décrypter.

 

En résumé

  • Chiffrement

Le chiffrement est un procédé de cryptographie grâce auquel on souhaite rendre la compréhension d’un document impossible à toute personne qui n’a pas la clé de (dé)chiffrement. Ce principe est généralement lié au principe d’accès conditionnel.

  • Chiffrer

L’action de procéder à un chiffrement.

  • Déchiffrer

En informatique et en télécommunications, déchiffrer consiste à retrouver le texte original (aussi appelé clair) d’un message chiffré dont on possède la clé de (dé)chiffrement.

  • Décrypter

Décrypter consiste à retrouver le texte original à partir d’un message chiffré sans posséder la clé de (dé)chiffrement. Décrypter ne peut accepter d’antonyme : il est en effet impossible de créer un message chiffré sans posséder de clé de chiffrement.

  • Cryptologie

La cryptologie, étymologiquement la science du secret, ne peut être vraiment considérée comme une science que depuis peu de temps. Cette science englobe la cryptographie – l’écriture secrète –, la cryptanalyse – l’analyse de cette dernière –, et la stéganographie – l’art de la dissimulation –

  • Cryptographie

La cryptographie est une des disciplines de la cryptologie s’attachant à protéger des messages (assurant confidentialité, authenticité et intégrité) en s’aidant souvent de secrets ou clés.

Les erreurs courantes

  • Crypter / Cryptage

Le terme « cryptage » et ses dérivés viennent du grec ancien κρυπτός, kruptos, « caché, secret ». Cependant, le Référentiel Général de Sécurité de l’ANSSI qualifie d’incorrect « cryptage ». En effet, la terminologie de cryptage reviendrait à coder un fichier sans en connaître la clé et donc sans pouvoir le décoder ensuite. Le terme n’est par ailleurs pas reconnu par le dictionnaire de l’Académie française.

  • Décrypter / Déencrypter

Le terme « encrypter » et ses dérivés sont des anglicismes. Donc, nan, on ne les utilise pas non plus.

  • Chiffrage

Celui-là, c’est le pompon, la cerise sur le gâteau. Le chiffrage, c’est évaluer le coût de quelque chose. ABSOLUMENT RIEN à voir avec le chiffrement. Et pourtant, parfois, on le voit.

Les chaînes dites “cryptées”

Dans le cadre de la télévision à péage, on parle quasi-exclusivement de chaînes « cryptées », ce que l’Académie Française accepte : « En résumé on chiffre les messages et on crypte les chaînes ».

Infos utiles et source

Pour info: http://www.academie-francaise.fr/crypter
Source des définitions: https://chiffrer.info/

Vous aimerez aussi...